A la poursuite de demain

Un film de SF qui avait pour ambition de faire rêver l'âme d'enfant qui sommeille en chacun de nous (dixit le film lui même). Dommage, c'est assez raté... Je n'ai pas compris où voulait en venir Brad Bird. C'est très lent et mou. Il ne se passe pas grand chose et même si c'est joli et que certains passages sont sympa, ça ne suffit pas ! Même George et Hugh n'ont pas l'air d'y croire. Mention spéciale tout de même pour l'entrée du monde parallèle caché en plein milieu de l'attraction "It's a small world" (pour peu qu'on porte un pin's "TomorrowLand"). Allez tous ensemble : ??? There is just one moon and one golden sun And a smile means friendship to everyone Though the mountains divide And the oceans are wide It's a small world after all