Un amour à taire

Le film raconte l'histoire de Sara, Jean et Philippe. Elle est juive. Ils sont homosexuels. En cette période d'Occupation où toutes les règles sont abolies, ils sont tous les trois habités par le même désir impérieux : survivre. Survivre malgré leur "différence", survivre parce qu'à leur âge on ne peut ni renoncer ni s'arrêter... jusqu'au jour où Jean, accusé à tort d'être l'amant d'un officier de la Wehrmacht, est déporté par les nazis. C'est le début de sa descente aux enfers. Ce film est interessant car il y a plusieurs sujets et intrigues. Le trio amoureux bien sur mais aussi les rivalités entre deux frère, l'un encensé par ses parents et l'autre "mouton noir" qui collabore avec les allemands et la police de vichy pour s'enrichir. Un passage du film m'a vraiment choqué (mais évidemment il y a eut de pires attrocités dans cette guerre) : un "triangle rose" est mis dans un sac à patate et ensuite enflammé pour être brulé vif. Cette scène m'a terrifié. Côté jeu d'acteurs, c'est d'une qualité incroyable pour un téléfilm, Jérémie Rénier en tête (il a tourné ce film juste avant de tourner l'enfant). Côté réalisation, là non plus on ne se rend pas compte que c'est un téléfilm, c'est de très bonne qualité. On ne voit pas du tout que le réalisateur n'a eut que 20 jours pour boucler son film !! Un téléfilm touchant qui aurait très bien eut sa place sur grand écran !