Wolf Creek

Greg McLean la réincarnation Australienne de Spielberg et d'Hitchcock... Non mais de qui se fout on ??? Les agents du réalisateur y vont fort quand même, faut pas abuser... Même pas une pale copie !!!Wolf Creek est un film d'épouvante classique, remplissant son but mais sans plus (j'ai quand même eut très peur pendant les 10 premières minutes qui sont un énorme clip avec musique tonitruante et muscles bronzés). Il n'y a rien d'original dans ce film, beaucoup de lieux communs et pas mal de facilités... Ce n'est pas compliqué de faire détourner le regard du spectateur ou de lui faire monter la gerbe, suffit de mettre un psychopathe implacable et des scènes bien horribles (ça c'est plutôt réussi)... Il est en revanche beaucoup plus dur de provoquer la peur, dans ce film on en est très loin. Ce qui m'a vraiment énervé, c'est le pillage de l'excellent Duel de Spielberg et là où Victor Salva avait réussi un superbe hommage dans son génial Jeepers Creepers, Wolf Creek ne provoque qu'un sentiment de redite, de vol à l'étalage ! Ajouter enfin à cela des invraissemblances (l'une des filles qui visionne les films de vacances des précédentes victimes alors qu'elle a le psychopate aux fesses) et une fin boudin, vous obtenez un film banal, loin très loin du film culte vendu ici et là !! Allez un petit point positif quand même, le réalisateur a su joliement, sur certains plans, filmer son pays grâce notamment à une photo sympatique dans les tons chauds. Rien de neuf dans l'épouvante...