Casino royale

Et voilà le 21ème Bond !! Ce qui est sur c'est que comme en 1995 avec GoldenEye, Martin Campbell a su renouveller une nouvelle fois cette série mythique ! Après un générique un peu décevant, j'ai trouvé la musique banale comparées à celle des précédent interprétés par Tina Turner ou Madonna. Mais ensuite le ton est donné dès la première scène tout en noir et blanc super stylisée avec un énorme grain sur l'image. Une première scène ultra noire et violente où l'on se rend compte qu'on est au début de la série, James Bond vient d'être à peine promu double 0. La seconde scène du film est ahurissante avec une course de rue hyper corégraphiée se terminant en haut de deux grues. Le film continue comme cela jusqu'à la fin avec de vrais moments de bravoure comme l'effondrement de la maison à Venise, vraiment très bien filmée et truquée. La scène de Poker est vraiment réussie (là c'est du vrai JB). La scène de torture est plus qu'originale ! (Je me demande où les scénaristes vont trouver des idées pareilles, y a vraiment des gens tordus !!!! J'avais vraiment mal pour lui ! Je sais même pas si Jack Baueur aurait résisté à un truc pareil :)) Pendant tout le film on est un peu déstabilisé par ce James Bond un peu bourin, assez tête brulée étant en conflit avec M. Cependant c'est tout à fait légitime puisque c'est censé être le premier de la série. Outre le fait que James est moins classe et moins British que dans les autres, ce James là oublie également tous les gadgets (sauf l'hopital portable de la boite à gant de l'Aston Martins :)) Côté inteprétation on est content de retrouver la charismatique M (et sa table de nuit terminal secret), Daniel Craig est crédible dans un James Bond jeune, Eva Green est absoluement fabuleuse et d'une beauté redoutable, en plus elle est française :)). L'acteur qui joue le chiffre est lui aussi très bien choisi et interprète un méchant parfait. On a pas l'impression d'être dans un James Bond mais ça déchire quand même !!