Inglourious Basterds

J'ai trouvé Inglorious basterds assez long, vers le milieu du film j ai presque faillit quitter la salle. J'ai quand même bien fait de rester jusqu'à la fin. Ce n'est donc pas le meilleur Tarantino (de loin...) L'histoire globale est assez commune. La forme du film est très étonnante, bordellique même :) le générique donne le ton avec 12 typos différentes. Malgré ce chaos, la réalisation est brillante et habitée. La scène finale dans le cinéma avec la projection de Mélanie Laurent au milieu des flammes et de la fumée est énorme. Il y a des scènes très fortes avec un retour salle immédiat et unanime (des cris pour les scalps, des cris pour le "gravage de croix", d' autres cris pour la batte). Il y a également des scènes où la violence sans être montrée est limite insoutenable, comme la première scène. Cette scène autour d' un verre de lait m'a souflée car on sait que quelqu'un va morfler mais on ne sait pas vraiment qui... Le père, les filles, les autres ? Elle se termine sur une apothose d' hystérie soutenue par une musique détonnante. Côté musique j'ai été un peu déçu, Tarantino est reputé pour ses bande originales mortelles, là ce n'est pas le cas, même Si les musiques à la Enio Moriconne rendent pas mal. On notera que Quentin n'est toujours pas soigné de son obsession pour les pieds féminins :))) Côté interprétation c'est du grand Tarantino, Quentin sait toujours s'entourer de gueules ! La tarantinette Mélanie Laurent est juste sublime. La scène du restaurant (toujours autour d' un verre de lait) est très forte. Celui sur lequel tout le film tient est Christoph Waltz qui interprète Hans Landa. Un énorme acteur à suivre ! Il n'a vraiment pas volé son prix d'interprétation à Cannes!! En résume un Tarantino inégal mais qu il ne faut quand même pas rater ;)