Jarhead - la fin de l'innocence

En un film (American Beauty), Sam Mendes etait devenu un realisateur culte pour moi. J'avais ete tres decu par les sentiers de la perdition avec Tom Hanks, aussi j'attendais Jarhead avec grand impatience pour confirmer ou pas mon premier sentiment. Et bien ouiiiii Sam Mendes est un realisateur qui compte ! Le film est genialement tourne, y a vraiment une grande recherche sur les cadres et la lumiere (meme si les 3/4 se passe dans le desert en plein jour, les 1/4 qui reste est tres ravaille !). J'aime bien les passages la nuit entre les puits de petrole ou apres les attaques quand le sable est recouvert de poussiere noir et que les rangers des marins revoilent le sable blanc dessous. C'est mortel !!!! La scene qui avec les portes qui se ferment sur un "je ne vous raconterais pas aussi" est aussi geniale (une sorte de guerre d'amelie poulain). Le montage est bien rythme avec de tres bonnes musiques. Cote histoire, j'avoue je ne m'attendais pas a ce qu'aucune cartouche ne soit tirees !!! Mais c'est le cas, ces gars sont restes plus de 6 mois dans le desert a attendre, a s'entrainer et a se faire chier !!! Cote interprétation Sam Mendes a choisi parfaitement Jake Gyllenhaal, il joue vraiment très bien  ! C'est impressionnant de voir comme il a du s’entraîner avant le film, car d'apres mes souvenirs il n'etait pas aussi molosse dans ses autres films. Et puis j'ai ete content de retrouver le président Palmer de 24h, avec un casque il est tout aussi charismatique.