Le Parfum : histoire d'un meurtrier

"Je dois être l'un des rares à ne pas avoir lu le livre, j'étais donc presque complètement intact sur ce film (hormis les photos, les bandes annonces et les articles dans la presse). Je n'ai vraiment pas été déçu !Le film est un mélange habille entre puanteur glauque et merveilleuses senteurs. Le personnage de Grenouille et sa psychologie sont vraiment bien développés. On comprend complètement pourquoi il commet tous ces meurtres. La seule chose qu'il veut c'est aimer et être aimé.Il y a dans le film des passages vraiment choquant notamment la naissance de Grenouille. La seule déception de l'histoire c'est la scène d'orgie à la fin (je n'en vois pas vraiment l'intérêt, je la trouve un peu ratée, quoi qu'en pense le réalisateur et les acteurs). Côté jeu d'acteurs, Ben Whishaw est une réelle découverte et certainement un grand acteur de demain ! Il arrive à insuffler à Grenouille une superbe beauté et une horrible froideur en même temps. Quand on le voit, on ne peut pas imaginer que ce ""tétard"" ferait de mal à quiconque. Il tue avec une naïveté déconcertante !Les autres acteurs s'ajoutent à merveille pour créer un superbe mélange.Dustin Hoffman est vraiment génial, son jeu se rapproche à l'interprétation qu'il avait fait du capitaine crochet dans Hook, j'adore !!!! Enfin pour ceux qui se demanderait ""j'ai déjà vu cette tête"" en parlant de Richi, le père de la dernière proie de Grenouille, ben c'est Alan Rickman, le professeur Rogue d'Harry Potter :) sans ses cheveux filasses noir, c'est quand même une autre personne ! :))Côté réalisation, Tom Tykwer et son chef opérateur ont vraiment fait un très bon travail ! La lumière est magnifique, ils sont arrivés à rendre beau le sale et le glauque. J'adore !!! Les tons oranges, les noirs renforcés sont vraiment superbes !C'est complètement impossible de faire sentir quelque chose au cinéma... Tom Tykwer s'en est pas mal sorti à coup de gros plans limite macro, de steadycam rase motte et d'accélération de mouvements. Il nous transporte dans le monde de Grenouille. Enfin petite parenthèse car j'habite Grasse et que la moitié du film se passe là bas, ben c'est assez ressemblant, en tout cas des vieilles cartes que j'ai vu de la ville, ça devait vraiment être sympa il y a 300 ans, aujourd'hui les champs de Jamins et de Lavande ont été remplacé par des habitations et des zones commerciales... Snif... Un superbe thriller parfumo-glauque"