Into the wild

La barre se place très haut en ce mois de Janvier ! Commencer l année avec un film d une telle qualité... Peut être le film de 2008 qui sait... Into the wild suit pendant 2h27 (qui passent trop vite) les deux années d aventure d un jeune idéaliste. La structure de montage du film est interessante avec  en fil conducteur le bus abandonné vert et blanc où il passera ses derniers jours. Outre cette "aventure" humaine et ces rencontres, Into the wild nous offre un magnifique panorama des plus beaux coins des Etats Unis (ça m a encore plus donné envie d y retourner !!) Certains plans du film sont dignes de tableaux de grand maitres. Sean Penn et son directeur photo (un Français) s en sont donné à coeur joie pendant les 8 mois de tournages et on les comprends !! Dans une interview, j ai lu que Sean Penn disait qu ils n avaient pas arrêté de tourner (même quand Emile Hirsch se changeait entre les prises, ils essayaient toujours de trouver quelque chose à filmer, ça se voit à l image, c est un film très riche !). Emile Hirsch qui a perdu 20 kilos pour le film (il est rachitique à la fin du film) montre que c est un acteur qui compte ! Il est vraiment très bon ! Il m avait super impressionné dans "Alpha Dog", il confirme avec "Into the wild" ! J ai hate de voir ce qu il donnera dans le prochain Gus Van Sant, "Milk" ! Allez une petite critique tout de même, le film est beau très beau ! Mais alors ces successions de fondus enchaînés c est moche ! Très moche !! Fallait bien que je reproche quelque chose au film ;)