Dante 01

J'attendais Dante 01 avec impatience car la légende dit que Marc Caro est le côté noir de Jean Pierre Jeunet. Aussi je me demandais bien ce qu'allait pouvoir nous pondre Caro sans Jeunet. Côté ambiance je n'ai pas été déçu. L'ambiance noire, sale et torturée de la cité des enfants perdus et de délicatessen est de même niveau dans Dante 01. Côté réalisation, les plans sont ultra réfléchis et pas mal originaux. J'avoue que la vision claustrophobique du film m'a mis un peu mal à l'aise. Les plans embarqués sont parfois insoutenables. On retrouve avec plaisir les acteurs fétiches de Jeunet/Caro ! Un stock de "tronches". Lambert Wilson qui doit avoir 3 phrases de dialogues, a pas mal donné pour son rôle. Le rôle n'est pas facile ! Côté intéret scénaristique... Euh là ça pèche... Il ne se passe pas grand chose, le seul élément interessant, c'est le dénouement (qui survient 10 secondes avant la fin) et du coup on se dit : hum... tout ça pour ça... L'ambiance est bonne, le fond moins